Guy Georges Gremy – Fin de l’Histoire

Putain!  Qui connaît Guy Georges? Le violeur et serial killer des années 90, ok, tout le monde en a entendu parler. Mais le Gremy, celui de la Story, à part quelques fans inconditionnels de Little Bob qui le 9 août publiait sur sa page Facebook: ″La nouvelle nous est parvenue cet après-midi. Aujourd’hui est un jour triste pour les fans de La Story : Guy-Georges Gremy  s’est éteint en février dernier. Chez lui, à Nice″. En février? La vie est ainsi faite et les oublis, les silences et autres non-dits en font partie. Guy Georges Gremy a été le guitariste de Little BoB Stoy de 1974 à 1978, puis de 1983 à 1986. Quand il quitte Le groupe, il part vivre à Nice, ne donne plus de nouvelles et sombre dans l’alcool et la dope. Mise à par une brève apparition lors d’un concert commémoratif au havre il s’enferme chez lui et ne veut plus voir personne. C’est ce raconte ″Ti’ Bob″ quand il évoque le titre Looking For Georges paru en mars 2021 sur l’album du désormais Little Bob Blues Bastards: We Need Hope. Roberto Piazza ne cherche plus Georges, hélas définitivement aux abonnés absents.

Patrick BETAILLE, août 2022

Little Bob Story – High Times 76-78

Coffret compilation Little Bob StoryQuoiqu’on en pense et quoi qu’on en dise l’histoire du rock’n’roll made in France ne se limite pas à Jojo Smett, Téléphone ou Trust. Non! le rock’n’roll made in France a aussi une légende: Roberto Piazza, alias Little Bob. Le premier groupe de Ti’ Bob’ le havrais, Little Bob Story, a déboulé sur l’hexagone avec son rock high energy dans les années 70. Entre Pub-Rock et punk Rock, le gang s’est peu à peu taillé une solide réputation, y compris en jouant à de multiples reprises en tête d’affiche en Angleterre. Little Bob a toujours bénéficié d’une grande reconnaissance de ses pairs: Clash, Sex Pistols et autres Jam ne manquaient pas de venir les voir se produire sur scène. Même Lemmy y est allé de sa contribution en prêtant sa voix sur l’introduction de Ringolevio: ″Listen up sons of bitches, Little Bob’s gonna tell you a story!″ [Ecoutez enfoirés, Little Bob va vous raconter une histoire!]. Voici donc un  hommage qui tombe à pic avec cette initiative de la part de Veryrcord qui publie High Time 76-88, une compilation double CD & DVD regroupant 19 titres tirés des 7 albums studios, une démo, un inédit, ainsi que 13 titres live enregistrés entre 1979 et 1988. Sur le DVD, l’excellent documentaire ″Rockin’ Class Hero″ dans lequel Eric Burdon (Animals), Glen Matlock (Sex Pistols), Manu Chao, Serge Teyssot-Gay (Noir Désir) viennent témoigner de leur profonde admiration pour Little Bob. Qu’on se le dise!

PB, avril 2018