Prince – Lynn Goldsmith vs Andy Warhol Foundation

En décembre 1981 et à la demande de Newsweek, la photographe Lynn Goldsmith immortalisait Prince sur un cliché qui finalement ne sera jamais publié. Trois ans plus tard, c’est Vanity Fair qui achète la licence de l’image et demande à Andy Warhol d’en faire une illustration pour un article consacré au Kid de Minneapolis. Dans un style reconnaissable entre tous, Warhol réalise alors une série de seize portraits colorés en violet et en rouge. Goldsmith n’a pris connaissance de ces détournements qu’en 2016, après que Vanity Fair les ait republiés après la mort de Prince, et ce sans faire mention de quelque crédit que ce soit. La photographe intente alors une action en justice face à la fondation Andy Warhol et perd son procès. ″Chaque œuvre de Prince Series est immédiatement reconnaissable comme un Warhol plutôt que comme une photo de Prince. De la même façon que les célèbres représentations de Marilyn Monroe et Mao sont reconnaissables comme des Warhol et pas comme des photos réalistes de ces personnes″ précisent les juges. Après des années de bataille juridique, Lynn Goldsmith a finalement obtenu gain de cause en appel. Dans un jugement rendu en mars dernier, la cour d’appel newyorkaise affirme que le peintre a effectivement violé le droit d’auteur d’un photographe en utilisant le cliché de prince sans autorisation et sans crédit. Satisfaite du jugement, Lynn Goldsmith a déclaré: ″Je n’en fais pas une question d’argent! Je me suis battue pour protéger non seulement mes propres droits, mais aussi les droits de tous les photographes et artistes visuels de gagner leur vie en octroyant une licence sur l’utilisation de leur travail créatif″. Reste que la Andy Warhol Foundation a déjà annoncé vouloir faire appel.  C’est reparti pour un tour!

Patrick BETAILLE, avril 2021

 

Prince – Yellow Cloud Guitar

La guitare de Prince aux enchèresPrince! Instruments, tenue et objets ayant appartenu à l’artiste décédé en avril 2016, ont été mis aux enchères le 18 mai. Une des guitare du ″Love Symbol″ à fait exploser une estimation à hauteur de 60 000$. En 1989, cet instrument au design conçu par l’artiste, a été fabriquée sur mesure à Minneapolis par Barry Haugen & David Rusan pour le compte de Knut-Koupee Enterprises. La Yellow Cloud Guitar a été adjugée pour la modique somme de 225 000 dollars.

Patrick BETAILLE, mai 2018

Prince – While my guitar gently weeps!

Prince, while my guitar gently wheeps

Musicalement, on a beau avoir fait l’impasse sur les années 80-90, échappé à la compréhension de  l’approche stylistique du ″Kid de Minneapolis″, avoir été dépassé par le brassage musical de ″The Artist″ ou indifférent à l’esthétisme androgyne du ″Love Symbol″, il faut se rendre à l’évidence. Prince Rogers Nelson était un individu hors normes, une personnalité surdimensionnée, un multi instrumentiste talentueux. Il était aussi et surtout une bête de scène jouant de la guitare dans un style flamboyant, largement inspiré de Jimi Hendrix. Prince disparait à l’âge de 57 ans et c’est une légende qui s’éteint. L’occasion peut être de revenir sur son incroyable solo lors du ″Rock and Roll Hall of Fame″ en 2004: While my guitar gently weeps!

PB, avril 2016