Holy Grail! – Sir Peter Blake dessine pour Macallan

Macallan Pure Highland MaltHong Kong. Vendredi dernier Bonhams a vendu aux enchères deux bouteilles de whisky Macallan de 60 ans d’âge. Le Pure Highland Malt millésimé qu’elles contiennent a été distillé en 1926 et conservé en fût jusqu’à sa mise en bouteille en 1986. A l’époque, seuls vingt quatre flacons de 75 centilitres avaient été produits. L’une de ces bouteilles, portant une étiquette conçue par l’artiste italien Valerio Adami, a été acquise pour environ 930.000 euros. Pour l’autre, vendue 857.000 euros, c’est l’artiste britannique Peter Blake (celui qui avait contribué à la conception de la pochette de l’album ″Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band″ des Beatles) qui a réalisé l’étiquette. Record Battu! Plus de 2 millions de dollars pour ces deux chopines de spiritueux qui, à n’en pas douter, seront consommées avec modération… Ou pas!

Sir Peter Blake – Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band

Peter Blake Beatles album cover artPublié en Angleterre le 1er juin 1967, considéré comme la plus grande oeuvre des Beatles et comme l’un des albums les plus influents de la musique populaire, ″Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band″ est le huitième album des Fab Four. C’est le directeur artistique Robert Fraser qui suggére au groupe de confier la réalisation de la pochette à l’artiste pop-art Peter Blake. Celui ci accepte et conçoit une image représentant les quatre musiciens au milieu d’une assemblée de personnages auxquels ils souhaitent rendre hommage. Edgar Allan Poe, Bob Dylan, Lewis Caroll, Karl Marx, Marlon Brando, Albert Einstein, Oscar Wilde et d’autres se retrouvent ainsi à l’honneur au sein d’un diorama sur fond bleu ciel. Le plus étonnant reste que le concept ne relève pas d’un photomontage ou d’un collage. En effet, les portraits sont des silhouettes en carton ou des statues de cire grandeur nature et tous les accessoires de la scénographie, y compris un palmier artificiel, sont réels. La préparation du décor nécessite deux semaines de travail et la session de photos elle même dure plusieurs heures. Le coût final de l’opération s’élève à 3000 £, soit à l’époque cent fois le coût habituel d’une jaquette.  Le résultat se soldera par l’obtention d’un Grammy Award, contribuera à la légende de l’album et marquera définitivement un tournant dans l’approche graphique des maisons de disques. Quand à Peter Blake, il concevra d’autres pochettes, beaucoup moins célèbres, pour Brian Wilson, Clapton, les who et plus récemment Oasis.

Peter Blake: Who, Clapton, oasis, Wilson

 PB, août 2017