Doctor Feelgood – Oil City Confidential.

Oil City ConfidentialAprès ″The Filth and the Fury″ sur les Sex Pistols en 2000 et « The Future is Unwritten » sur Joe Strummer en 2007 Julien Temple revient derrière la caméra en 2009 pour s’attaquer au cas Doctor Feelgood. Avec ″Oil City Confidential″ le réalisateur utilise la musique du groupe de Canvey Island pour dépeindre l’environnement social et culturel de l’époque au sein de laquelle évoluent Lee Brilleaux et sa bande de fous furieux. Le film a été diffusé pour la première fois en Angleterre et en Irlande en Octobre 2009. La première a été l’occasion d’une prestation scénique de Wilko Johnson en présence de la mère du Docteur, de sa veuve, de ses enfants et des membres survivants de la formation d’origine. Devant le succès – Dixit The Guardian: ″I don’t think (Julien Temple has) ever made a film as good, and as purely insightful as this one″ – remporté par ce Rockumentaire et à la demande générale de nouvelles projections ont eu lieu, dont une en France, à titre d’avant première, le 04 Mai 2010 à la Cigale. Il va falloir prendre notre mal en patience car malheureusement il semblerait qu’il n’y en ait pas d’autres de prévues et espérer la sortie prochaine de la version Dvd. A surveiller donc et pourquoi pas en écoutant la Bande Originale d’ores et déjà disponible en Cd. Le plus grand groupe local du monde vaut bien ça !> Doctor Feelgood!

PB, mai 2010

3 commentaires sur « Doctor Feelgood – Oil City Confidential. »

  1. J’ai encore en mémoire la prestation de Dr. Feelgood à laquelle j’avais assisté au début des années ’80 à Liège.
    Je n’ai plus eu l’occasion de les revoir depuis lors (j’avais délaissé les scènes de concerts pendant de nombreuses années), et je me réjouis de pouvoir les revoir très bientôt (le 3/06) sur la scène du Spirit of 66 de Verviers.

    1. Moi j’ai un souvenir inoubliable d’un concert de folie en 1988 à Mont de Marsan dans les Landes. Depuis je les ai vu 7 ou 8 fois, toujours avec émotion et plaisir, y compris depuis que Lee nous a quitté.

Les commentaires sont fermés.