Neil Saint – Spitting and Screaming

Dans les programmes qu’il diffuse à l’antenne, c’est ainsi qu’il se présente: The Saint! Pourtant, ni de près, ni de loin, l’auteur n’a quelque chose à voir avec un certain Simon Templar et encore moins avec Roger Moore. Neil Saint est un chroniqueur, interviewer, animateur de radio et passionné de musique. Spitting and Screaming, The True Story of British Punk (1971-1979). Tout un programme! Celui du livre dans lequel l’auteur se livre à une enquête approfondie sur la scène Pub Rock et British Punk du Londres des seventies. Des interviews et des témoignages nous (re)plongent au cœur du mouvement d’une jeunesse en révolte qui hurle, crache sa haine du système et donne naissance à un genre musical qui désormais s’exprime dans les pubs et les petits clubs. Au fil des 200 pages on croise The Sex Pistols, The Uk Subs, The Clash, The Stranglers, Dr Feelgood et beaucoup d’autres. Sally Jane Delaney raconte aussi qu’elle a eu l’occasion d’héberger les ricains de Eggs Over Easy et comment elle a assisté à la naissance du Pub Rock. Charlie Harper, membre fondateur de The UK Subs, raconte les tout premiers jours du club The Roxy, alors que d’autres comme Bill Grundy ou Andrew Lauder évoquent l’explosion de la scène punk en 77. Bref! une lecture (en anglais) incontournable pour les amateurs du genre et les nostalgiques de l’époque!

Pour la petite histoire. Au départ, c’est une photo de Patrick Higgins – talentueux photographe et éminent spécialiste de Dr Feelgood – qui devait faire la couv de Spitting and Screaming avec un cliché de Wilko Johnson sur scène à Londres.  Compte tenu du fait que, dans cet ouvrage, le cœur du sujet bat principalement pour le punk, New Haven Publishing et l’auteur ont décidé de la remplacer par une photo de Sid Vicious et de reléguer Wilko en quatrième de couv.

Patrick BETAILLE, mars 2021

10 commentaires sur « Neil Saint – Spitting and Screaming »

  1. Encore merci. et comment va Wilco? Il a fait un super album avec Daltrey il y a quelques années (annoncé comme pré mortem) et un autre en 18 je crois, tout à fait guéri, sans doute, par le Docteur de sa jeunesse.
    Sid est peut être le plus connu mais est ce le plus représentatif?? En tout cas le plus vendeur (merci Mc Laren)

  2. J’y vivais à l’époque et tous les soirs on faisait la tournée des concerts …punks et notamment à Music Machine ( un ancien théâtre )

    1. Moi je n’ai pas vécu là bas mais comme je bossais au Havre j’y allais de temps en temps. En 78 (ou 79?) j’ai vu Ion Maiden au Music machine.

  3. Le hasard de l’amour de la musique … quelqu’un m’avait entrainée à ce concert et tout ce dont je me souviens , ce sont les gars aux longs cheveux interminables qui les secouaient de haut en bas devant la scène , très rigolo… J’ai essayé aussi 😀 et j’ai failli vomir mes fish and ships à la bière …

Les commentaires sont fermés.