Procol Harum – A Whiter Shade of Pale

Quand la lumière baisse et que résonnent les premiers accords à l’orgue du slow le plus célèbre de tous les temps, tout devient possible. Nous sommes en 1967, et tandis qu’à San Francisco les hippies rêvent rêvent d’un nouveau monde en écoutant The Mamas and the Papas, un groupe anglais alors totalement inconnu envahit les ondes avec A Whiter Shade of Pale. Ce titre, on le doit à Gary Brooker, celui qui fit ses premières armes au sein d’un groupe éphémère: The Paramounts. En regardant la télé alors qu’il vivait chez sa mère, le pianiste-auteur-compositeur-chanteur tombe par hasard sur une publicité pour Hamlet Cigars dont la bande son fait clairement appel à une suite pour orchestre composée en son temps par Jean Sébastien Bach. Sur son piano, il retrouve la mélodie et a l’idée de la faire coïncider avec un texte de l’un de ses ami, le poète surréaliste Keith Reid. ″... Et c’est ainsi que plus tard, alors que les brumes de l’ivresse s’emparaient de nous, son visage, d’abord fantomatique, devint d’un blanc encore plus pâle. Il n’y a aucune raison dit-elle. C’était évident mais j’abattis mes derniers atouts, ne voulant pas qu’elle devienne l’une de ces seize vestales. Et même si mes yeux étaient ouverts, mes paupières closes n’auraient rien changé…″. je vous avais prévenus! Le genre de truc qui ferait passer les effets secondaires du plus puissant des hallucinogènes pour ceux provoqués par des pastilles Valda. En tous cas, bien en phase avec le nom du groupe: Procol Harum. C’est Guy Stevens, le manager lui aussi bien allumé, qui fit ce choix à partir du sobriquet dont était affublé le chat de l’un de ses potes et qui viendrait d’une locution latine signifiant ″au-delà des choses″. Allez comprendre! Curieusement, ce single de 1967 que John Lennon passait en boucle sur la sono de sa Rolls, ne figure pas sur le pressage anglais du premier LP de Procol Harum alors qu’il occupe la première place sur la version US. Mais qu’importe, c’est cette nuance de blanc plus pâle qui squattera le sommet des charts britanniques pendant 6 semaines et installera la formation londonienne au panthéon d’un rock artistique aux mélodies complexes, aux textes alambiqués et aux orchestrations à grande échelle, parfois même symphoniques. Tu danses? – Je veux bien! Janine garde moi le sac steuplé!

Patrick BETAILLE, août 2022