Jim Beam – la Part des Anges

Jim Beam, Kentucky Bourbon en feuCoup de foudre chez Jim Beam! Dans la soirée du mardi 2 juillet, un gigantesque incendie a détruit un entrepôt du Kentucky. Le hangar contenait 45.000 fûts de 200 litres de bourbon. 9 millions de litres se sont ainsi consumés en dégageant des émanations qui, à n’en pas douter, ont dû générer un beau délire chez les habitants du plus haut des cieux.  Sur terre, que les amateurs du breuvage se rassurent, la perte reste faible si l’on considère les quelques 3 millions de tonneaux stockés dans les différents dépôts de la firme et il ne devrait pas avoir de conséquences sur les exportations. Personnellement je préfère le Jack Daniels. Et Beam!

Patrick BETAILLE, juillet 2019

Miranda Lambert – Jack Daniel’s

…I fell in love with Jack Daniels again. He’s the best kind of lover that there is. I can have him when I please, he always satisfies my needs.  He takes me back no matter where I’ve been. Yeah, I fell in love with Jack Daniels again…″ (from Miranda Lambert’s song: Jack Daniel’s).

In love with Jack Daniel'sJe suis tombée amoureuse du Jack Daniel’s. C’est le meilleur des amants qui soit. Je peux en profiter quand ça me plait, il répond toujours à mes envies et quel que soit l’endroit où je me trouve, il me réconforte… Miranda Lambert – Jack Daniel’s.

Patrick BETAILLE, juin 2019

Jack Daniel’s – Old No.7 en dégustation

Sexy Jack Daniel's

Distinction et moelleux, puissance et subtilité, harmonie et tenue, générosité et équilibre. Pas de doute, c’est bien du Jack Daniel’s!

Billy Idol – Kentucky Rebel Yell!

Kentuky Whiskey, Rebel YellAu cours d’ une soirée, Billy Idol se retrouve avec Mick Jagger, Keith Richards et Ron Wood. Ça picole sévère et les lascars ont jeté leur dévolu sur un Bourbon du Kentucky qui coule à flots, le Rebel Yell.  Billy se dit que le nom du breuvage collerait bien pour une chanson. Reste plus qu’à l’écrire et c’est ce qu’il fait en collaboration avec son guitariste Steve Stevens. Le titre parait en 1983 sur l’album du même nom. Paradoxalement le texte ne fait pas référence à l’alcool: ″With a rebel yell she cried more, more, more!″. Pas d’allusion non plus à quelconque cri de ralliement rebelle. En fait, c’est bien de sexe débridé dont il s’agit dans Rebel Yell.

PB, octobre 2017

Bouteille – Sacrée bouteille!

Citation Jack Daniel's

There are two things to be appreciated naked. One of them is… Jack Daniel’s!

Sex Slaves – Thank God for Jack Daniel’s

Sex Slaves, thank God for Jack Daniel's

″We’re going out tonight″, ″Me and my friends″, ″All night long″, ″Contagious″, ″One more night″,  ”Search & Destroy″,  ″See you naked″ et ″Kiss me″. La track list annonce la couleur de l’album sorti en 2005 avec un titre tout aussi révélateur: ″Bite your Tongue″. Quand on sait que les auteurs enregistrent sous le nom de Sex Slaves on s’attend à trouver en bonne place ce bon vieux sticker Parental Advisory. Mêm’ pas! Comme quoi… Quoiqu’il en soit le trio Glam Punk de New York City ne fait pas dans la dentelle, c’est indéniable. Sur scène, leur terrain de jeu favori, ils s’attirent les grâces d’un public en attente de gros son et de high energy, parvenant même à capter l’attention de C.C. Deville (Poison), Gene Simmons (Kiss) et Lemmy Killmister de Mötorhead. Rien d’ étonnant quand on écoute Thank God for Jack Daniel’s. C’est primaire, puissant, carré, et de plus les paroles sont une ode au Tennessee Whiskey!

″Un truc que j’ai appris sur la route: dans chaque ville se trouve un ami que je me dois de rencontrer. A Tuscan, Arizona, il m’attendait. Merci mon Dieu pour le Jack Daniel’s. Merci de m’avoir sauvé car la seule chose qui puisse me protéger du Diable c’est un verre de ce bon vieux breuvage du Tennessee. Barman sers m’en un bien tassé car avec les potes on a rien d’autre à faire que de mater les nanas et on va se mettre minables. Arrête moi si je me trompe. Tu penses que j’ai trop bu mais tu te goures. En fait ce sont les verres qui se vident trop vite. Y’a longtemps que j’avais pas vu la tronche de Jésus mais ce soir il est là, à côté de moi. Merci mon Dieu pour ce Jack Daniel’s. La seule chose qui puisse le surpasser c’est un autre verre de ce bon vieux breuvage du Tennessee, à l’oeil!″ [Traduction libre Marcel Destroy, extrait]

Patrick BETAILLE, Juillet 2015

 

Jack Daniel’s – It’s not Scotch, it’s not Bourbon, it’s Jack!

Jack Daniel's: It's not Scotch, it's not Bourbon, it's Jack!!Jack était l’un des dix enfants de Calaway Daniel et Lucinda Cook. Perdant tôt sa mère et ne s’entendant pas avec sa nouvelle belle-mère, il est placé à l’âge de 6 ans chez l’oncle Félix, un voisin fermier, d’où il fugue pour aller travailler chez un ami de son oncle, un prédicateur luthérien qui est aussi distillateur de whisky. Dan Call, le gars en question,  décide un beau jour de se consacrer entièrement à sa fonction de prédicateur. En 1863  il vend son affaire à Jack qui en 1895 décidera de changer la forme ronde de la bouteille pour celle, carrée, qui deviendra célèbre notamment dans le monde du Rock. Ce Bourbon si particulier donnera plus tard naissance à une nouvelle appellation: le Tennessee Whiskey.  Au-delà de l’incontournable Old No.7 âgé d’au moins cinq ans aux notes immédiatement reconnaissables de vanille, d’agrumes et de chêne, Jack Daniel’s propose différentes expressions : Gentleman Jack, filtré une seconde fois à travers le charbon, se révèle encore plus doux et sophistiqué; Single Barrel, une sélection de fûts absolument superbes, aux notes de noix de pécan distinctes; et enfin Monogram, véritable joyau de la gamme et trésor du whiskey (Source: La Maison du Whisky). Jack meurt le 10 octobre 1911 suite à l’infection d’un orteil cassé après avoir donné un coup de pied à son coffre-fort. Mais quel con!″ (Black Bonnie, philosophe alambiqué).

Patrick BETAILLE, décembre 2012