Troubles de l’élection

Elections, le bon choixTrois candidats se présentent aux élections. Actualité ou pas, premier ou deuxième tour, peu importe. D’une manière générale, en son âme et conscience il faut accomplir son devoir et, tôt ou tard, faire un choix.

  • Le premier est handicapé par des séquelles de polio, souffre d’hypertension et d’anémie. Il ment régulièrement, consulte souvent une astrologue et trompe sa femme. Il fume aussi comme un pompier et consomme du Martini sans modération.
  • Son rival a déjà perdu deux élections. Il est obèse, cardiaque, dépressif et misogyne. Non content de fumer le cigare au mètre, il vide chaque soir une demi-bouteille de whisky ou de cognac avant de se gaver de somnifères.
  • Le troisième larron, lui, est un héros de guerre, décoré à plusieurs reprises. Végétarien, il ne fume pas et ne boit qu’une bière de temps en temps. De plus, il adore les animaux et n’a jamais eu d’aventures extra-conjugales.

Au premier abord, le choix est évident. En fait, en votant pour le troisième candidat, Roosevelt et Churchill se retrouvent sur la touche et laissent la place à… Adolf Hitler! De la fiction? Pas si sûr!

Patrick BETAILLE, mars 2020.

 

L’homme qui refusa de faire le salut nazi!

August Landmesser: l'homme qui refusa de faire le salut nazi!

Dans l’Allemagne d’Adolf Hitler, port de Hambourg, un jour de 1936. August Landmesser refuse de faire le salut nazi, restant les bras croisés au milieu d’une foule qui lève le bras à l’unisson lors du lancement d’un navire flambant neuf, le Horst Wessel. La scène a été immortalisée par un photographe et le cliché est exposé au centre de documentation ″Topographie de la Terreur″ situé dans l’ancien QG de la Gestapo, à Berlin. La famille Landmesser est arrêtée et emprisonnée en 1938. Libéré en 1941, August est envoyé sur le front duquel il ne reviendra pas. ″Le courage n’est pas l’absence de peur, mais la capacité de la vaincre (Nelson Mandela).

Patrick BETAILLE, juillet 2014